Group 3 Created with Sketch.

Diffusion

Si vous êtes libraire et que vous souhaitez participer à la diffusion de nos livres, contactez-nous pour connaître nos conditions de dépôt et recevoir le catalogue.

Éditions Fourre-Tout

Pierre Geurts, responsable éditorial
43 rue Fond-Pirette
B-4000 Liège – Belgique
Tel +32 (0)4 226 53 26
Fax +32 (0)4 224 06 18
fourretout@pierrehebbelinck.net

Belgique, France

ADYBOOKS
Rue de Rotterdam, 20 B-4000 Liège
Tel +32 (4) 223 18 28
Fax +32 (4) 223 18 29
GSM +32 (475) 32 94 16
ad@adybooks.be
adybooks.com

Europe — Monde

MOTTO
Skalitzer str. 68
Im Hinterhof 10997 Berlin — DE265778142
U1 Schlesisches Tor
Tel +49 (0)30 48816407
Fax +49 (0)30 75442120
mottodistribution.com

Belgique

Liège
Pax
Livre aux Trésor
Le Comptoir

Charleroi
Librairie Molière

Bruxelles
Peinture fraîche
Filigranes
Librairie du CIVA
Tropismes
Cook & Book

Anvers
COPYRIGHT Bookshop

 

France

Paris
Librairie des Blancs Manteaux
Librairie Wallonie-Bruxelles
Librairie Le Moniteur
Librairie Jeu de Paume (Paris)

Nancy
Librairie Didier

Strasbourg
Librairie Kleber

U.K.

London
AA Bookshop, Architectural Association

CANADA

CCA Bookstore

SUISSE

Librairie Archigraphy sàrl

Editez, diffusez, il en restera toujours quelque chose.

Article initialement paru dans le « Catalogue et le porte-voix » en mars 2014

Texte d’Adam Burton, « Some Problems of Distribution for Independent Publishers and Independent Booksellers » rédigé pour X-Operative.

En novembre 2013, Eleanor Vonne Brown publiait pour X Marks the Bökship un article de Adam Burton intitulé « Some problems of distribution for… independent publishers & independent booksellers ». Ce récit d’éditeur, relatant en quelques pages la somme des espoirs et désespoirs rencontrés au fil de ses publications, mêle les questions très pragmatiques de l’économie de la chaîne du livre à des considérations bien plus intimes – comment survivre moralement à la sanction que représente le chiffre de vente médiocres de tel ou tel titre ? Comment rappeler délicatement à un libraire que le délai de paiement d’une facture est de 30 jours, et pas 30 mois ? Ou plus simplement, comment défendre son projet et ses intérêts dans un biotope fragile mais peuplé de passionnés ?
Il s’agit d’une illustration parmi d’autres de la situation complexe partagée par bon nombre d’éditeurs contemporains, peu importe la taille de leur catalogue ou de leur lectorat. Un éditeur ne peut fabriquer un livre sans appréhender l’ensemble de sa trajectoire jusqu’au lecteur, et la compréhension de celle-ci éclaire de manière beaucoup plus large la question de la transmission des idées.

Nous avons souhaité, à l’occasion des dix ans d’existence des Éditions Fourre-Tout et de la publication de ce catalogue, partager cette réalité avec nos lecteurs et pour ce faire, valoriser un morceau de notre chaîne du livre à nous, à savoir nos trois diffuseurs/distributeurs. L’histoire de la maison d’édition est en effet étroitement liée au développement de son réseau de diffusion. Presque symbolique à sa fondation, il s’est progressivement développé par un effort d’information et de sensibilisation des libraires. Cette image de l’éditeur-VRP a en quelque sorte « créé » la maison d’édition auprès d’eux, et est sans doute à l’origine du capital-sympathie dont nous bénéficions à ce jour.

C’est après 2011, avec André Delruelle (Adybooks), qu’a débuté la diffusion professionnelle du catalogue pour la Belgique. S’appuyant sur un réseau de distribution éprouvé (MDS Benelux), il a pu en quelques années prouver que l’hyper-concentration subie par le secteur laissait un espace économique viable pour la diffusion des petits et moyens éditeurs. Si nous l’apprécions pour la rigueur de sa gestion, nous partageons avec les libraires l’admiration pour son engagement quotidien et sa fine connaissance du secteur.

Peu après, Nicolas Simonin (R-Diffusion) reprend la diffusion de notre catalogue pour la France, la Suisse et le Québec. C’est la découverte d’un autre profil de diffuseur, qui en marge de son activité d’enseignant développe sa propre structure. Initialement artiste et éditeur entre autre de la revue d’art contemporain « Livraison », c’est la force de la nécessité qui a fait émerger chez lui ce métier : ce sont d’abord ses propres publications qu’il place en librairie, emmenant par la suite celles d’autres éditeurs.

Avec ces deux structures, la diffusion vers le public francophone est assurée, mais reste aléatoire vers le reste du monde. Dans la foulée du prix Fernand Baudin, attribué à « L’Equerre » en 2012, nous sollicitons Alexis Zavialoff et son organisation, MOTTO. Cette dernière assure la diffusion/distribution non seulement via son réseau international de librairies mais également, et c’est une particularité, via des librairies à son enseigne. MOTTO est également très présent dans les salons du livre, exercice pratiquement impossible pour un petit éditeur – il faut signaler qu’à l’instar de Nicolas Simonin, Alexis Zavialoff a développé MOTTO comme une réponse aux problèmes de diffusion rencontrés par ses propres livres et fanzines en Suisse.

Pierre Geurts,
responsable éditorial